Histoire

Suite à des fouilles, des éléments récents prouvent que les Celtes habitaient sur le territoire de notre commune. Des traces de colonisation romaine se découvrent encore dans les champs par la présence de tuiles. Un cimetière mérovingien, maintenant recouvert, montre l’ancienneté du peuplement de notre ville. Le gué de la Nied (E/O), le « chemin du sel » (N/S) est également la preuve d’un lieu de passage commerçant.

La ville doit cependant sa gloire et son expansion à l’abbaye fondée par Judith et Adalbert, comte de Metz et grand-père de Gérard Ier, premier duc héréditaire de Lorraine. Les moines bénédictins ont été les moteurs du développement du bourg. Au XIIIe siècle, les ducs de Lorraine y installèrent une cour de justice.

La ville a beaucoup souffert de la guerre de Trente Ans. À la fin du XVIIe siècle, Bouzonville ne comptait plus qu’une vingtaine de maisons.

Un nouvel essor eut lieu vers 1700. Dès 1719, on note la construction d’un Hôtel de Ville, agrandi en 1763. A partir de 1726, nous trouvons sur place une communauté israélite. C’est une époque de recrudescence économique. La ville et les métiers se développent.

La Révolution bouleversa l’ensemble. Les moines quittèrent leur couvent et se dispersèrent. Les biens religieux dont les livres de la bibliothèque furent vendus et les bâtiments loués.

Au cours du XIXe siècle, l’industrie locale se développe considérablement grâce à des tanneries, des moulins et des filatures. Le Pensionnat commença à être installé dès 1866. Un hôpital-hospice occupe en 1893 les locaux des bâtiments conventuels restaurés.

Après 1900, une fonderie et une émaillerie s’implantèrent. Si la guerre 14-18 a épargné la ville, la seconde guerre mondiale a causé de nombreux dégâts : 139 maisons détruites, le pont coupé, l’abbatiale endommagée, l’industrie et le commerce local désorganisés.

Bouzonville est libérée par les Américains le 27 novembre 1944. La ville prend alors un nouvel essor. Sous l’impulsion du maire Norbert Noël, elle se lança vers l’avenir et la prospérité.

Aux origines de Bouzonville

Bouzonville a déjà fait l’objet de nombreuses études. Faire une synthèse de toutes celles qui sont en ma possession, c’est faire des choix et essayer d’être au plus près de ce qui semble être vrai.

Lire la suite

Les grandes dates d’une longue histoire

Nos trois annexes

En 1903, Aidling comptait, pour 32 maisons 132 habitants. Commune indépendante, puis annexe de Bouzonville depuis 1810, son nom fut changé par trois fois au cours des siècles.

Lire la suite

Le Blason

On ne sait pas de quand date ce blason, on le suppose du 18e siècle. La croisette fait référence à l’abbaye, origine historique de Bouzonville.

Lire la suite

Le Sceau de l’Abbaye

« Sceau » est un mot d’origine latine « sigillum » qui vient de « signum », c’est-à-dire signe. Autrefois, on pouvait également parler d’un scel, maintenant on parle d’un cachet : celui de la poste faisant foi.

Lire la suite

La communauté Juive

A Bouzonville, la communauté juive est constituée à la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle, et maintenue par l’édit de Léopold de 1721.

Lire la suite

Carte de Cassini

La Carte de Cassini, appelée aussi Carte de l’Académie, est la plus ancienne carte détaillée de la France.
1 centimètre sur la carte correspond à environ 864 mètres sur le terrain.

Lire la suite